Retour à l'accueil
Retour à l'accueilAccèsPèlerinage à TrêvesProcession de 9 lieuesSt MaximinMagnac LavalContact
 

- Vous êtes ici : Procession de 9 lieues

 

La Grande Procession de 9 lieues (Magnac Laval)

La Grande Procession a lieu tous les lundis de  Pentecôte.

Elle démarre le lundi de Pentecôte à 1h30 du matin, après la messe, pour se terminer le soir vers 20h30 par le salut du Saint Sacrement et la remise des médailles d'or, pour ceux qui l'ont faite  trente fois en entier et des médailles d'argent pour ceux qui la font pour la première fois dans sa totalité. 
Elle fait partie des grandes processions occidentales mais s’en démarque par sa durée (une vingtaine d’heures), sa longueur exceptionnelle (54 km).
Il s'agit d'une procession au sens strict du mot, c’est-à-dire une marche ordonnée, d'un caractère religieux, avec chants et prières rassemblés dans un recueil, observant un itinéraire déterminé et sous la responsabilité du ministre du culte. Le trajet est jalonné de 48 croix habillées de fleurs devant lesquelles le prêtre officiant donne une triple bénédiction, appelle l’intercession de la Vierge et de saint Maximin et les bénédictions du Ciel pour les fruits de la Terre. Tout au long du parcours, les processionneurs entonnent le Sancte Maximine ora pro nobis, pendant que le chœur de chant de la confrérie psalmodie l’office diurne de Pentecôte.


Les origines de cette procession sont mal connues et se perdent souvent dans la légende. Pour les uns elle commémore le pèlerinage fait par saint Maximin et saint Martin de Trêves à Rome. Pour d’autres elle s’inscrit dans le contexte de la lutte épique entre les trévirins et les poitevins pour la possession du corps de Maximin. Pour d’autres encore elle reprendrait le chemin parcouru par saint Maximin dans la campagne Magnachonne pour évangéliser la région et délimiter sa Paroisse, l’une des plus vastes du diocèse de Limoges. S’ajoutent diverses légendes populaires. Au-delà des conjectures, le parcours même, le fait qu’elle emprunte certains itinéraires anciens d’origine antique témoignent de son ancienneté.

En plus des bénédictions aux croix, la procession possède un rituel spécifique et très précis égrené tout au long du parcours. Ce rituel est consigné dans un recueil de prières. La plus ancienne édition connue date de date de 1753. Il s’agit de la 2eme édition qui cite une première édition, datant probablement de la fin du XVIIe siècle. Il a été réimprimé régulièrement jusqu’à la 5eme édition qui fut faite en 1903 et qui est toujours utilisée. Celle-ci a été réimprimée en 2009.

La structure de ce recueil a pour fonds principal l'office du jour de la Pentecôte; prime, tierce, sexte, vêpres, complies et chants à saint Maximin. Auxquels s'ajoutent les 4 principaux chants à la Vierge, des chants de dévotion au saint Sacrement, le Te Deum, le Libera, plusieurs litanies dont les Litanies de l'Enfant Jésus spécifiques à la procession. Sa structure liturgique et les mélodies grégoriennes viennent d’être étudiées. Il en ressort une élaboration probable dans le contexte de la contre-réforme catholique qui suit le Concile de Trente (début 17e siècle). Mais il en ressort surtout une élaboration de haut niveau dénotant un haut niveau de culture. Ce rituel correspond à une volonté de normaliser les rituels catholiques. C’est une attitude bien connue à cette époque. Il ne s’agit donc pas d’un rituel crée en même temps qu’une procession, mais d’un rituel adapté à une procession existante. Il reste très probable que la procession avec son parcours de Neuf Lieues lui est antérieure, avec des origines vraisemblablement populaires.

Elle est une mémoire vivante, perpétuée chaque lundi de Pentecôte, après la messe de minuit en entonnant le Veni Creator,  la bannière de Saint maximin en tête, la Croix précédent le chœur de chant et le clergé à la fin. Les Magnachons sont très attachés à cette procession et sont fiers de faire vivre une tradition vieille de plusieurs siècles et ininterrompue, même pendant les périodes de troubles.

Elle reste toujours aussi active et populaire et chaque année on compte plus de 250 processionneurs.

Sans compter le nombre important de personnes, venues de différents horizons,  qui la suivent et l'attendent aux différentes Croix.

Vitrail de la procession dans l'église de Magnac Laval
  Croix d'Ayres à Dompierre les Eglises
  Recueils de la procession saint Maximin à Magnac Laval
  Procession
  Retour de la statue saint Maximin à la fin de la procession
La Confrérie de saint Maximin à Magnac Laval - Tél. 06 87 60 82 21 (Jean Noël Cau)